Knock Knock

Notre critique de Knock Knock, faut-il le voir ?

Knock Knock est un film long métrage qui s’étend sur 1 h 39 min réalisé par Eli Roth. Sorti en 2015, le film n’a pas rencontré auprès des cinéphiles, un accueil aussi chaleureux que celui des précédents films du réalisateur. Les avis sont mitigés quant à la portée de l’œuvre. Voici ici, notre critique sur Knock Knock.

Un film insatisfaisant

Plusieurs éléments agissent en défaveur de ce film de Eli Roth. Tout d’abord, l’intrigue est tout sauf originale. On croirait qu’aucun but n’était visé dès le début. On retient simplement deux femmes psychopathes capables de punir l’infidélité masculine. Mais, par suite, elles se moquent de la mort d’un innocent. Grosse incohérence !

La déception vous accueille dès les premières minutes de Knock Knock. Et le pire, c’est qu’il se termine comme il a commencé, avec latence et surtout dépourvu d’intérêt. Tout ce qu’on y retient, c’est que l’immoralité est au rendez-vous. Et la leçon qu’on serait tenté d’en tirer, c’est qu’il ne faut pas aider les personnes dans le besoin.

L’autre désavantage du film, c’est le casting. Lorenza Izzo n’a pas véritablement comblé les attentes dans Knock Knock et c’en est de même pour sa compagne de scène déguisée en psychopathe comme elle. Keanu Reeves en dépit de son talent n’a pu rien apporter de positif à ce film. Pire, son image artistique s’en est trouvée peu relevée. Des personnages grotesques avec des jeux d’acteurs qui sonnent faux et des dialogues peu commodes, supposés faire rire, mais qui en réalité, exaspèrent.

Bien que l’idée de base ne soit pas si mauvaise en soi, Knock Knock a subi un véritable massacre scénaristique et encore plus quant à sa réalisation. Verdict : sa diffusion est à déconseiller et surtout sur écran géant.

Knock Knock, tout n’est pas à jeter

Il est vrai que Knock Knock ne fait pas partie des meilleurs films en salle de cinéma, cependant, il ne faudrait pas non plus peindre tout son tableau en noir. Ce serait à la limite, exagéré. Il faut avoir l’honnêteté de saluer le concept du film. Il est non seulement original, mais aussi très plaisant. Si la fin de Knock Knock ne comble pas les attentes, le film tient quand même en haleine le cinéphile tout au long de son déroulement. Il y a une tension permanente dans le film qui attise la soif du téléspectateur. Que va-t-il se passer ensuite ? C’est la question que l’on se pose en permanence quand on visualise le contenu de cette œuvre cinématographique. Les suspens et les rebondissements de Knock Knock sont amplement à saluer. Et la bande sonore y joue un grand rôle.

Partagez notre article ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laissez un commentaire

Mickael Zakarian

Mickael Zakarian

J'ai été bercé par le monde du cinéma depuis ma tendre enfance. Je me tourne surtout vers les films les plus anciens, mais étant très curieux, j'ose découvrir les nouveautés qui parfois me laissent sans voix.

Continuez votre lecture