Les Misérables

Les Misérables : un film intéressant et centré sur la banlieue

Sorti dans les salles de cinéma en 2019, Les Misérables de Ladj Ly est un film socialement fort dont le sujet évoque la culture et la banlieue. Un véritable cri d’alarme auréolé de Césars (4 trophées) qui a représenté la France aux Oscars. 

Les Misérables, un film qui fait réfléchir

En abordant ce film, on pourrait penser que Les Misérables est une simple actualisation de La Haine de Mathieu Kassovitz. Mais ce n’est pas le cas. 

Le film commence par des scènes de liesse faisant suite à la victoire de l’équipe de France de football lors de la Coupe du monde 98. Tout le monde est heureux, fait la fête ensemble. Suite à ce succès sportif qui a ensuite amené certains poncifs, prônant des valeurs de tolérance et de mixité (  » la France Black-Blanc-Beurre  » ), la France était censée être unie. Mais Les Misérables nous ramène vite à la réalité. Ces valeurs sont à l’opposé de ce qu’on peut réellement trouver dans les cités de banlieue, comme nous l’expose ce film.

Et c’est là toute la force de cette production. Démontrer de façon réaliste que la violence est plus présente dans les quartiers qu’on essaie de nous le faire croire, et que les clivages sociaux sont bel et bien toujours d’actualité.

Les Misérables, un film bouleversant

Grâce à des acteurs aussi convaincants que poignants, Les Misérables prend aux trippes. La diversité sociale dans les quartiers français ? Que nenni. Ladj Ly traite avec brio les différentes composantes de notre société (habitants, forces de l’ordre), sans dénigrer personne. Nous constatons un énorme gouffre entre la misère, la justice et les politiques.

Il y a certes quelques clichés dont on aurait pu se passer (le policier un peu beauf, un autre jeune qui a du mal à se faire une place, des petits caïds de cité ou encore les gitans qu’il vaut mieux éviter de provoquer). Mais les personnages ne sont pas réduits à ça.

Au final, Les Misérables nous fait passer un bon moment de cinéma. On ne s’ennuie pas, c’est assez rythmé. Et après l’avoir visionné, on s’interroge, on en discute, et on cherche des idées pour faire bouger les choses.

Partagez notre article ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laissez un commentaire

Jennifer Larcher

Jennifer Larcher

Passionnée par le cinéma et les séries, je partage toutes mes découvertes et notamment mes thèmes préférés comme les thrillers, les policiers, les drames. J'aime aussi les blockbusters, mais je peux tout à fait regarder des contenus chez Disney.

Continuez votre lecture