Cinéma

Fast and Furious 7 : un film magique plein d’émotion

Fast and Furious 7, un succès international qui bat des records. De tous les films de la série Fast and Furious, il est la plus grande réussite. Les acteurs, l’alchimie, même les méchants sont d’autant plus de raisons de regarder ce film magique qui vous remplira d’émotions. James Wan, le réalisateur a construit ce chef-d’œuvre malgré la mort de Paul Walker qui incarne Brian O ’Conner, dans un accident de voiture. Le film est idéal pour un maximum de sensations fortes, avec des drames inattendus, les séquences sont frénétiques. Des voitures en l’air, des cascades grandioses, le rythme est envoûtant.

Un casting magique

Vin Diesel (Dominic Toretto), Dwayne Jonhson (Hobbs) et Michelle Rodriguez (Letty) accueillent un autre personnage principal en la personne de Jason Statham (Deckard Shaw), pour un film d’action magique. Brian (Paul Walker) qui commençait à prendre goût à sa vie de famille, va être embarqué par Dom (Vin Diesel) avec leur bande dans une opération sauvetage. La technologie au service de la surveillance des individus, en remet une couche sur la sécurité et les problèmes liés au piratage. La disparition tragique de Paul Walker a marqué le tournage du film, le scénario a ainsi été adapté et le tournage a repris 4 mois plus tard. Pourtant Fast and Furious 7 n’est pas du tout macabre, la sortie de Paul Walker a été gérée de manière élégante.

Fast and Furious 7, un film magique plein d’émotions

De la vie de famille tranquille retrouvée à un saut en parachute avec des voitures, les évènements s’enchaînent rapidement dans une furie indescriptible. Des États-Unis à Tokyo, en passant par le Caucase ou encore Abou Dhabi, entre poursuites et courses-poursuites, les décors peignent un tableau que l’on adore contempler. La vengeance est contrastée avec la quête d’une vie paisible et perturbée par une nouvelle mission, donnent encore plus de magie et d’émotions au film. Le rap et l’électro utilisés dans le film mettent encore plus de folie dans chaque scène dont le déroulement est toujours électrique. La musique originale du film est encore l’œuvre de Brian Tyler qu’on avait déjà retrouvé dans les séries 4 et 5, ou encore dans Tokyo Drift.

Le casting international a favorisé l’entrée de nouveaux personnages, on note également le retour d’acteurs qui n’étaient pas apparus dans la saga depuis neuf ans ou qui apparaissent dans des scènes extraites de Tokyo Drift. Le retour au calme, cette sensation de devoir accompli, procure également un sentiment de satisfaction au spectateur après avoir visionné le film.

Avatar

Découvrez toutes mes découvertes à propos du cinéma, des actualités et des séries !